3% de déficit: l’écran de fumée

Ok, on ne sera pas à 3% de déficit cette année. On a fini par l’admettre. On a fait semblant d’y croire pour 2014, mais finalement on nous dit que ce sera pour 2015

Mais c’est quoi au juste ces 3%? Quand on se penche un peu sur la question, on se rend compte que ce n’est rien d’autre qu’un écran de fumée.

L’écran de fumée.

Quand on parle de pourcentage, on évoque un ratio. On divise donc ici l’écart entre les recettes et les dépenses de l’état (donc le déficit) mais au lieu de rapporter cet écart à la somme des recettes comme le voudrait la logique, on rapporte cela à la richesse créée par le pays dans son entier: le PIB. Or l’état n’est pas propriétaire de ces richesses produites par l’ensemble des acteurs économiques.

Qui a eu la drôle d’idée de diviser ainsi des choux et des carottes?

L’idée est assez récente: elle date des années Mitterrand et elle a été faite au doigt mouillé!

Son seul mérite est d’être une formule qui passe bien. Tellement bien qu’elle a été inscrite dans le traité de Maastricht en 1992!

Il faut dire que si on communiquait  sur le rapport entre le déficit de l’état et ses recettes, ce sera bien plus anxiogène! Jugez plutôt sur le site du ministère de l’économie et des finances:

Avec des recettes nettes prévisionnelles de 240 milliards d’Euros cette année, le gouvernement a prévu 302 milliards d’Euros de dépense. Non, vous ne rêvez pas. Les dépenses sont supérieures de 62 milliards aux recettes de l’état! Soit plus de 25% de déficit sur l’exercice!!!

Pour mieux se rendre compte, un couple qui gagnerait environ  50 000 € par an se retrouverait en fin d’année avec un découvert bancaire de pratiquement 13 000 €!!

A la limite, leur banquier ne serait pas trop inquiet si ce couple avait part ailleurs du patrimoine et n’était pas coutumier du fait. Le problème, c’est que dans le cas de l’état français, ça dure depuis 38 ans sans discontinuer!

On comprend mieux ainsi pourquoi nos dirigeants préfèrent parler pudiquement de 3% de déficit. Vous avez dit écran de fumée?

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *